L'Art 

du Réenchantement.

 

"Chacun porte en lui un conte de fée que l'on ne sait lire tout seul.

Il a besoin de quelqu'un qui, avec merveille et enchantement dans les yeux,

le lui lise et raconte".

Pablo Néruda 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ré-enchanter son histoire...

Le monde tel que nous le voyons et l'interprétons prend toujours la couleur née de la qualité du regard que nous lui portons : incroyablement beau, terriblement laid ou tristement éteint..

Et pourtant dans ces deux derniers cas,  il suffit parfois d'une seule étincelle pour illuminer des teintes qui ne demandent après tout, qu'à rayonner.

L'Alchimie est une histoire d'éclosion où les mots prennent ce pouvoir extraordinaire de transformer la matière trop grise en un Or libérateur, capable de nous ouvrir les portes d'un univers sans limite, qu'aucune frontière ne viendra contraindre ou entraver.

Narrer autrement sa propre histoire et la réenchanter ...

Nous avons cette propension qui pourrait parfois nous être fatale, de transposer dans nos mémoires les seuls faits douloureux en effaçant bien trop promptement ce qui ne le fut pas. Ainsi en est-il de l'esprit qui s'appuie sur sa douleur comme on s'appuie sur une béquille, au détriment d'une Lumière dont la genèse est pourtant toujours l'obscurité.

Lorsque nous avons pris  conscience de la situation aussi blessante et dégradante qu'elle ait pu être,  il ne tient qu'à nous de la transposer quand le moment en est venu, au travers d'un  regard autre et réparateur. S'extraire du drame pour en voir la trame de fond, considérer le détail, les soutiens et les alliés, les déclencheurs  de nos prises de conscience salutaires, de tout et de tous ceux enchanteurs de nos chemins, qui ont participé à nous ouvrir les portes de la délivrance.

Se remémorer ce qui fut réussi n'est pas se trahir, ni s'affaiblir et le but n'est pas non plus en cet instant là de rendre hommage ou tort à l'autre, mais bien de donner du sens à sa propre histoire en reconnaissant aussi ce qui fut partagé et fécond ; ce qui fut à l'origine avant l'effondrement.

Et s'il arrive que tous les acteurs furent si "laids" qu'il paraît trop difficile de les porter plus loin, il ne tiendra qu'à nous de choisir d'Être ou de devenir d'une autre racine, dans cette nouvelle histoire que nous allons nous conter  :

 

 

 

Pourquoi alors ne pas Être..

Fille de la Mer ou Enfant Lune ?

Né de la Terre ou Fils du Levant ?

Enfant de l'Aube ou Poussière d'Etoiles ?

Enfant du siècle ou Fille du Vent ?

...

La seule condition étant que cela soit beau et résonne avec notre essence profonde.

Car nos obligatoires géniteurs humains, ne nous émargent  aucunement et absolument pas de ceux bien plus grands et mystérieux,  cette autre filiation "stellaire" qui nous extrait du pire en nous permettant enfin  de nous réapproprier le plus réussi et le plus beau, de ce que nous allons choisir d'Être.

 

Fruit d'une graine engrammée de tous les mystères d'une parentèle  vaste et en partie inconnue, dont les multiples branches portent aussi forcément les semences des plus belles qualités,  il ne tient qu'à nous de nous servir abondamment de tout ce qui nous semble propice à cette re-naissance  choisie et non plus subie.

Le mental peut sans doute être un frein et il essaiera de l'être,  mais les plus beaux fruits de nos imaginaires délivrés sauront bien contourner les carcans de contraintes et d'obligations qui peuvent se trouver ailleurs dans nos vies,  mais certainement pas dans cette histoire là.

 

Nourrir nos regards de la magie du monde

A quel moment ce Paradis qu'était notre Terre s'est-il transformé en ce marasme dégradé et hostile ? Nous ne le savons pas précisément, mais la douleur et la peur associés à l'effondrement de ce monde qui nous entoure tend à nous engloutir dans une forme d'affaissement qui n'est en rien propice à notre bien-Être et par ricochet, à l'éclosion de sociétés autres  dans le siècle nouveau. (Voir l'écopsychologie « Travail qui relie », "les pratiques présentées par Joanna Macy s’appelaient « travail sur le désespoir et réappropriation de son pouvoir" ). 

Nous pouvons nous focaliser sur les disparitions, les destructions tout en perdant espoir ou nous mobiliser à notre mesure pour participer à cet élan de transformation qui fait se redresser les peuples de tous les continents. Mais au delà de cet engagement, il nous faut là aussi ré-apprendre à voir   la magie  de ce qui fut si parfait à l'origine, pour être en mesure de restituer leur splendeur à nos paysages et à la riche diversité qui  de tout temps, les a animé.

"Nos paysages intérieurs résonnent avec ceux qui nous entourent et qui constituent notre monde".

L'implacable résonance de ce qui nous anime, de ce qui nous nourrit se refléterait-elle tout autour de nous et forcément entre nous ?

Là encore, retrouver la trame immaculée, considérer la Forêt-Vie derrière l'Arbre sacrifié, voir  la vague  Eau-pure et ne plus seulement se focaliser sur les plastiques qui en sont désormais le fondement, nous permettra de restituer l'harmonie en lieu et place du chaos.

 

Nous créons ce que nous sommes et nous donnons naissance à ce que nous portons individuellement et collectivement ;  Il nous incombe donc de veiller particulièrement à la juste restitution de ce  monde à naître,  dont nous devons porter bien  haut la vision.

Réenchanter le monde qui nous entoure c'est voir au delà de l'effondrement ce qu'il est possible de faire émerger par nos engagements, par nos levées de flambeaux et par cette foi inconditionnelle que l'intégrité de la Vie a été préservée et qu'elle attend seulement que nous nous décidions à la soutenir et à la transmettre.

Si je rêve la Vie, je suis en mesure de la créer et face aux semeurs de chaos je nourris l'image d'un monde réenchanté. Cet éveil de la puissance guérisseuse ne sera que l'écho dédoublé d'une forme-pensée particulière que je vais d'abord enfanter en "moi-m'aime",  pour pouvoir ensuite la déposer, comme on sème une graine ; et c'est ainsi que de nos éveils qui se démultiplient, s'accroissent les capacités de renaissance d'une Terre unique, Maison commune à toutes nos destinées dont il ne tient qu'à nous de porter  Ô les couleurs.

 

 

Nous sommes porteurs de Vie

Nous sommes porteurs de Rêve

Nous portons cette réalité nouvelle suspendue entre deux mondes :

Celle d'un crépuscule qui s'éteint aux promesses d'une nouvelle Aube à naître..

Une histoire de coexistence, de renaissance et d'ère renouvelée. 

le Totem l@ Plume, réenchantement, écrits, imaginaires, histoires, Christine Bérodier, Reiki, Accompagement, Conseil, Romans Sur Isère, contes, expression, recherche documentaire, argumentaire
le Totem l@ Plume, réenchantement, écrits, imaginaires, histoires, Christine Bérodier, Reiki, Accompagement, Conseil, Romans Sur Isère, contes, expression, recherche documentaire, argumentaire
le Totem l@ Plume, réenchantement, écrits, imaginaires, histoires, Christine Bérodier, Reiki, Accompagement, Conseil, Romans Sur Isère, contes, expression, recherche documentaire, argumentaire

Réapprendre à considérer autrement nos histoires

de façon épurée, libérée des entraves

de notre carcan mental, est un Art.

 

 

 

 

Se tourner vers tous les possibles à venir de ce pas essentiel qui nous conduit vers cette autre expression de soi,

plus grande et bien plus belle que ce que nous nous contentions d'accepter et de croire.

Eclore déjà par notre regard, celui de nos yeux décillés

mais aussi et surtout par notre cœur,

vers  cette part mystérieuse

qui nous relie à l'universel intemporel.

le Totem l@ Plume, réenchantement, écrits, imaginaires, histoires, Christine Bérodier, Reiki, Accompagement, Conseil, Romans Sur Isère, contes, expression, recherche documentaire, argumentaire

Contactez - moi : letotemlaplume@gmail.com ou 07.87.31.08.21

Le totem de la magie  est la  Licorne qui nous parle aussi d'émerveillement, tout comme le Pivert .. #Totem