Ecoanxiété, ateliers, stress écologique, le Totem l@ Plume, écriture libératrice, écophilosophie, écopsychologie, éveil, effondrement, crise écologique,Coexistence, Tribu Humanité, solidarité interespèces, christine BERODIER, orthorexie, solastalgie
Source image Tumisu - Pixabay

Écoanxiété,

Pour qui ? Pourquoi ?

 

"Ecoanxiété ou solastalgie (concept de de Glenn Albrecht, philosophe australien de l'environnement) un état d'Être angoissé et coupable au monde et à l'avenir, face à la destruction de la Terre par l'espèce humaine ; un stress écologique qui peut avoir parfois des effets dramatiques".

 

 

De quoi parlons-nous ?

 

Jusqu'alors la majorité des habitants des pays industrialisés ne subissaient pas cette peur du lendemain qui taraude ceux qui vivent si ce n'est survivent, en précarité. Aujourd'hui, les drames écologiques, de santé publique et autres effondrements auxquels nous sommes confrontés, s'ajoutent aux problématiques d'un climat instable que l'on ne reconnaît plus, génèrant une angoisse que nous pouvons qualifier de globale et qui touche désormais nombre d'entre nous.

                                                              

Des secrets et des scandales dévoilés qui inquiètent plus encore.

Certaines pratiques odieuses dévoilées, des interrogations sur un système industriel qui considère la Vie comme une marchandise exploitable à l'excès, un manque de transparence d'étiquetage et de filières  qui mondialisent à outrance, sans aucun respect des animaux, des environnements et des hommes ; une défiance vis à vis de politiques et d'institutions opaques et lobbyisées ajoutent à une insécurité écologique, climatique et alimentaire si ce n'est sanitaire et forcément, sociale.

 

 

Nous vivons dans un monde maltraitant qui ne nous permet pas de nous appuyer sur des valeurs communes essentielles à un groupe, un pays et bien au delà, dans une perspective "Terre". Nous sentons confusément que la nature dont nous dépendons est en grand danger, que les ressources essentielles à l'avenir sont victimes du pire et que toutes ces appropriations du  Vivant au détriment du bien commun et de tous, nous mettent nous , nos enfants, les enfants de nos enfants

et tous ceux à venir,  en péril.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alimentation/malbouffe,

L'effet "Beurk" en retour

Les dérives alimentaires, les rappels d'aliments atteints de Escherichia coli ou salmonelles (entre autres), les aliments chargés en pesticides, des matières premières industrialisées et homogénéisées qui ont perdu leurs qualités nutritives, la souffrance animale, le sacrifice de la faune au nom de l'archaïsme... 

 

De nouveaux syndromes émergent et nombre de  jeunes et de moins jeunes souffrent aujourd'hui d'un trouble alimentaire nommé "orthorexie" qui désigne l'obsession de se nourrir essentiellement d'aliments sains, ou encore  l'effet " Gink"  (Green Inclination, No Kids) qui prône de s'engager  pour l'écologie en ne concevant plus d'enfants.

Chacun au bord de ce gouffre écologique, environnemental et sociétal émet une réponse qui lui semble adaptée à ce qu'il est, à sa façon de considérer le monde, à sa sensibilité et à son histoire personnelle. Le manque d'éducation collective à ces enjeux pourtant cruciaux du siècle, a laissé chacun d'entre nous seul, face à une réalité qui parait pour certains insoutenable. Mais le plus sage est-il de nier la réalité en se détournant et en cautionnant le pire et l'inacceptable ? Ou de se transformer en "consomm'acteur" qui reprend le pouvoir de son alimentation, de sa vie, de sa planète et de son devenir ?

 

L'acte opportun aux temps que nous traversons, est-il vraiment de s'en remettre à ceux censés agir et qui ne font rien, tout en continuant d'aggraver le problème ?

Le plus juste est sans nul doute la prise de conscience maintenant que nous avons été enfermés si ce n'est pris en otages, dans un système obsolète qui n'est plus acceptable ni même viable. 

Nous sommes tous , tous peuples confondus, dans le même vaisseau "Terre" !

 

 

 

 

 

 

 

Des politiques locales, nationales, européennes et mondiales inadaptées aux temps

Être témoins de la prédation du monde en toute légalité/impunité par ceux censés défendre le bien commun et l'avenir, ajoute une colère qui a le mérite d'être saine et justifiée face aux circonstances ; puisque cette "émotion feu" nous extraie de l'immobilisme et du rôle de victime, pour nous placer enfin dans le rôle d'acteur de nos vies et du monde. Il est essentiel de reconnaître et de canaliser cette énergie libératrice qui  servira à "nous mettre en chemin".

La colère est un moteur, une énergie qui nous remet dans "l'élan de la marche du monde" et il ne s'agit pas de la faire taire, mais bien de l'orienter pour un usage constructif.

Le chagrin qui peut tout autant nous saisir, la souffrance en résonance de celle du monde vivant, ne sont pas à prendre à la légère et il est essentiel de déposer ce qui nous déchire, d'apaiser ce qui doit l'être et d'apposer une autre expression plus agissante que subissante.

Des temps de pandémie et de zoonose

Les trafics d'animaux et leur exploitation à l'excès et sans discernement, par défaut de sensibilité ou de bon sens, ..  Comme la perte des équilibres des écosystèmes par l'éradication de la biodiversité, augurent de temps pandémiques auxquels il faudra bien s'adapter. Continuer comme un train fou qui n'arrête pas sa course erratique ne peut qu'amplifier plus encore les effets retours d'une Nature à bout de souffle.

Alors que les aléas du climat sont en mesure de nous jeter hors nos murs par les inondations, et destruction de nos habitations, ... Les pandémies elles sont en mesure de nous y enfermer.

Revenir à la conscience que nous n'avons pas de pouvoir face à ces expressions du Vivant, hormis celui de restaurer et de préserver les équilibres, doit nous ramener à une juste humilité qui nous rappelle que nous sommes des Êtres vivants, inclus dans un "Grand Tout" qui l'est tout autant. Le contrôle illusoire que certains continuent de vouloir exercer sur une Nature dont nous avons tout intérêt à préserver la part sauvage, libre et en équilibre, peut-il encore générer n'importe quoi au détriment de tous les autres ; tous peuples confondus ?

Nous pouvons considérer ici,  la notion de "Tribu Humanité" et de "Solidarité inter-espèces" puisque nous sommes tous interdépendants les uns des autres, face à cette problèmatique globale qui touche chacun d'entre nous ; les temps sont à la coexistence apaisée et responsable, dans un futur commun et non plus axé sur le "petit moi".

 

 

Des Ressources vitales polluées.

L'Eau, l'Air, les Sols, la Biodiversité végétale et animale sont des éléments-clefs de l'avenir. Sans Eau potable, sans Terres fertiles, sans Forêts pour abriter, protéger, nourrir, ... Comment envisager un devenir cohérent ? L'Eau est victime de guerres, d'appropriations, de gaspillages éhontés et de pollutions dramatiques. Le déclassement des rivières pour les charger en pesticides, les "accidents" industriels ou agricoles qui assassinent littéralement les cours d'eau sans être  reconnus comme crimes envers la Vie (écocides)... Un laxisme envers des ressources communes essentielles, qui les abandonne à la merci du pire de certaines pratiques. Des dizaines de plages sont fermées chaque année, non pas à cause de la météo mais bien à cause de pollutions liées aux activités humaines et aux manquements des obligations que nous avons envers nos environnements.

Là encore, aujourd'hui rien n'est irréparable... Mais qu'en sera t-il demain ?

Une liste de nuisances interminable.

Nous ne ferons pas le tour de toutes les nuisances occasionnées à la Vie alors que nous pourrions citer les clusters d'enfants nés sans bras, l'augmentation des allergies, des cancers, la surabondance de maladie de Lyme,  de celles liées aux moustiques à cause de l'éradication des prédateurs naturels et autres insectivores,  de la rupture des équilibres, de la résistance aux antibiotiques, ...  Nous pourrons exprimer et reconnaître plus tard et en son temps ce qui doit encore l'être.

Il est important d'identifier  et de voir ce qu'il en est de tous ces dysfonctionnements en tenant la distance juste, la posture adéquate et à la bonne échelle de celle et de celui, qui choisit de ne plus accepter et de se positionner pour  agir à sa mesure.

 

 

 

 

 

Agir pour ne plus subir !

 

Nous mettre en mouvement pour nous réapproprier notre pouvoir, notre devenir.

Même si la situation nous semble désespérée nous devons nous rappeler qu'aussi longtemps qu'il y a de la vie, il y a donc de l'espoir ; mais il serait de la plus grande inconscience d'attendre que les derniers éléments essentiels à l'avenir disparaissent totalement. La culpabilité de ne pouvoir rien faire face aux drames en cours, tend à s'effacer par des postures et attitudes adaptées.

Il existe des outils, des moyens, des leviers, pour nous réapproprier notre pouvoir et nous extraire de cet immobilisme/dépression/victimisation particulièrement malvenus et destructeurs en ces temps cruciaux.

Nous vivons une époque qui fera date dans l'histoire de l'humanité et nous avons à chaque instant, qui que nous soyons, la capacité  de transformer le monde qui nous entoure ! Celui-ci répond à nos émanations et résonne  de nos actes et de nos non-actes, en un mot de tout ce que nous sommes.

Regarder, Reconnaître, Identifier, Nommer, Accueillir,

Cogiter et Agir de façon adaptée et à notre mesure, sont les maîtres-mots de nouvelles façons d'Être et de faire

essentielles à l'avenir qui n'attend plus que nous.

 

Le monde tel que nous le connaissions n'existe plus 

et au delà du chagrin que celà peut nous occasionner, la peur de cet inconnu qui nous attend dans une perspective peu favorable,  induit un état que l'on nomme "écoanxiété".

 

 

Le monde Vivant s'effondre devant nos yeux et ce spectacle

est particulièrement angoissant.

Des ateliers individuels et/ou collectifs 

dédiés à l'écoanxiété

 

 

 

Suffisamment adaptables pour répondre à chacun et aux diverses expressions de l'écoanxiété, ces rencontres dédiées mêlent plusieurs leviers de reconnaissance, d'expressions, de réflexion et d'actions. 

 

 

 

Adaptés aux temps, conscients des problématiques actuelles et en mesure d'apporter des outils différents et complémentaires, chacun doit et peut être en mesure de déposer "la charge" pour repartir allégé et outillé ;

acteur conscient de son futur tant individuel que commun à naître

et non plus en victime !

Contactez - moi : letotemlaplume@gmail.com ou 07.87.31.08.21

(1) Attention, ces ateliers sont des "outils"  de développement personnel. Ils  ne se substituent en aucun cas à un appui  psychologique qui peut être nécessaire et doit être mis en place en cas de besoin. Bien des alliés peuvent être trouvés tout au long de nos chemins et de nos destinées...

Le Lion est celui qui symbolise le plus la puissance du courage, celui qui nous permet d'affronter pour transformer .. #Totem